Le spread trading

Pour réaliser des gains sur le Forex, il importe d’adopter une stratégie judicieuse en fonction des conditions des marchés. Le spread trading figure parmi les techniques les plus performantes. En quoi consiste cette méthode ?

Une exploitation de différentiel (spread)

L’investissement en spread trading consiste à exploiter la différentielle, c’est-à-dire le spread de négociation entre les cours « acheteur » et « vendeur » d’une paire de devises ou de titres. Les novices sur le marché des changes ont intérêt à se familiariser avec ce système, car il s’agit d’un élément très important à étudier avant de se lancer sur le Forex. En tout cas, il est vivement recommandé de recourir aux services d’un bon broker, FXGM par exemple, pour guider dans les démarches afin de maîtriser la négociation en exploitant le différentiel entre deux monnaies.

Identifier au préalable la stratégie adéquate

Les investisseurs doivent tout d’abord chercher à identifier les stratégies adéquates qui leur permettent de réaliser des profits. Toutefois, les gains ne sont pas toujours au rendez-vous pour ceux qui sont trop frileux et ne se cantonnent qu’aux techniques conventionnelles. Un trader, aidé par un broker (FXGM) décidera de la stratégie d’investissement adapté aux fluctuations du marché financier. La technique de neutralité figure parmi les moyens les plus performants pour intervenir de manière pertinente et indépendamment du cours intrinsèque des marchés. En d’autres termes, il s’agit d’observer une position neutre et réaliser des transactions efficaces en appliquant les techniques liées au spread trading qui consiste à exploiter la corrélation positive entre deux titres.

le spread trading en ligne

Un exemple

Prenons l’exemple de deux titres « Kinexia » et « Saipem » qui appartiennent à un secteur en plein rebondissement. Comme ils proviennent d’un même segment de l’économie, ils détiennent leurs propres spécificités. Les investisseurs qui prendront la peine d’observer leurs cours et leurs données historiques parviendront à déceler qu’il existe entre ces deux titres une corrélation positive. En clair, lorsque leur secteur est tiré vers le haut, ils tendent vers une variation positive. Toutefois, la valeur de l’un d’entre eux (disons « Kinexia » ) qui est un peu plus faible que « Saipem » augmentera plus lentement.

Une stratégie efficace

À partir du moment où il a identifié les paires, le trader peut déjà prendre position à la hausse sur le titre « Saipem » (le plus fort) et une position à la baisse sur « Kinexia » (le titre plus faible) en veillant à préserver le capital investi. En agissant de cette manière, l’investisseur gardera une position neutre par rapport aux cours du secteur concerné. Cependant, si ce segment affiche des performances positives, le trader réalisera des profits sur l’écart (le spread) entre la hausse du titre « Saipem » et la chute du titre « Kinexia » . Les gains issus de la variation positive du titre « Saipem » seront supérieurs aux pertes subies sur le titre « Kinexia » . Pour mieux s’informer sur la stratégie à adopter, il convient de faire appel aux services d’un broker en ligne, tel que FXGM, qui est apte à apporter des notions éclairées sur les méthodes efficaces pour réussir au Forex.

A savoir sur la volatilité financière

La volatilité financière représente le risque d’un titre. Autrement dit, c’est la variation du coût d’un titre sur un court ou un long terme.

Plus la volatilité est forte, plus la rentabilité financière à court terme est importante. La volatilité est un indicateur du risque des actifs financiers. Elle s’obtient en calculant l’écart-type de la rentabilité. On distingue deux types de volatilité financière :

  • La volatilité implicite : elle se calcule à partir du prix des options, qui permettent de parier ou de se couvrir sur un scénario extrême. Par conséquent, elle représente la volatilité anticipée par les acteurs du marché pour la durée de vie de l’option, et transparaît dans la prime de ladite option. Cette volatilité est influencée par trois principaux facteurs : le prix de l’option; le seuil du taux sans risque et la maturité de l’option. Son opérationnalisation est axée sur le modèle de Black & Scholes et sur l’algorithme de Newton-Raphson.
  • La volatilité historique : elle est différente de la volatilité implicite par le fait qu’elle se calcule grâce aux fluctuations passées d’un titre. Il faut juste calculer l’écart qui se rattache à la courbe historique du titre à l’échelle de temps désirée. Elle se calcule plus facilement. Cependant, sa limite se trouve au niveau prévisionnel, parce qu’elle est basée sur une analyse passée du cours, pour prédire une volatilité future.

risques de la volatilité

La volatilité est un indicateur primordial de la fluidité du marché. La faible volatilité d’un marché démontre de la faiblesse de ce dernier. Dans le monde financier, une personne accepte d’investir dans un actif financier à volatilité élevée, lorsque son rendement l’est tout autant. C’est pourquoi, les périodes de volatilité élevée connaissent une baisse significative des cours, permettant à l’acheteur d’anticiper une rentabilité plus élevée.Plusieurs données économiques interviennent la plupart des temps dans la détermination du niveau de volatilité. Il s’agit :

  • Des rumeurs de l’OPA ;
  • Du profit Warning ;
  • De l’endettement de la société ;
  • De l’annonce des résultats